Expertise Politique

Les sondages : la base de toute stratégie électorale

Aucune stratégie de campagne électorale sérieuse ne peut se définir sans sondages d’opinions.

 

Une campagne électorale est une guerre de communication pendant laquelle les candidats s’affrontent en faisant usage de tous les médias que le marketing politique met à disposition. Cependant, il y a des règles qui amènent le candidat à mieux construire sa stratégie et éviter au maximum les erreurs. Réduire les probabilités d’erreurs consiste à chercher à connaître l’électorat, puis le segmenter afin de mieux préparer la stratégie électorale. La connaissance de cet électorat et de ses spécificités passe impérativement par des sondages d’opinions.

 

Le sondage permet d’élaborer la stratégie de campagne

 

Le sondage ou enquête d’opinion est le principal instrument à la disposition d’un candidat pour l’élaboration de sa stratégie de campagne. Peu importe l’intelligence, l’éloquence et la vision politique de l’acteur, s’il ne peut compter sur des informations fiables, comme point de départ de sa campagne. La non-utilisation de sondages dans l’élaboration de la stratégie d’une campagne électorale implique l’acceptation de facteurs instables comme l’intuition, la sensibilité et les formulations mal élaborées, élevant ainsi le facteur risque de la campagne électorale.

 

De nos jours, aucune campagne sérieuse ne se fait sans sondages d’opinions et l’erreur que commettent de nombreux hommes politiques, c’est de croire que l’émotion et l’enthousiasme d’un groupe de militants suffisent pour annoncer une possible victoire lors des élections auxquelles ils prétendent participer.

 

La science, de façon générale, et toute cette évolution sociétale permettent d’orienter nos objectifs et de prévoir avec une marge d’erreur, les différents résultats auxquels l’on peut s’attendre. Il s’agit en effet d’un mélange de méthodologies, entre divers types de sondages (qualitatifs et quantitatifs) qui permettent de construire une stratégie efficace pouvant conduire à une victoire électorale.

 

Les enquêtes qualitatives

 

Les enquêtes qualitatives sont importantes, dans la mesure où elles fournissent des informations nécessaires à la formulation d’hypothèses qui pourraient justifier ou montrer les causes des décisions de votes, les concepts, voire le taux de rejet des différents hommes politiques et candidats. Elles sont également importantes pour déceler les aspects subjectifs qui motivent les opinions et les sensations, mais qui n’ont pas encore été clairement et verbalement exprimés, car cette information est encore au stade du subconscient des électeurs.

 

Les enquêtes qualitatives sont capables de détecter les nuances diffuses. Ces nuances représentent très souvent une vérité statistique, pouvant marquer une différence d’une campagne par rapport à d’autres. Cela se note à partir de l’analyse que les candidats et leurs différentes équipes font des informations provenant des enquêtes.

 

Les enquêtes qualitatives rapprochent les candidats de leur public cible

 

Un candidat ayant des résultats d’une enquête qualitative, détient des informations qu’une enquête quantitative ne peut capter. Ces informations prennent en compte des données non-tangibles telles que les sentiments, les sensations, les perceptions, les pensées, les intentions, les comportements passés, la compréhension des raisons, les significations et les motivations.

 

Les enquêtes qualitatives sont généralement faites à l’aide de questionnaires semi-structurés et par la création de groupes de discussion, communément appelés Focus groups. Enfin, ce type de recherches permet aux hommes politiques de se rapprocher de leur public cible, leur permettant de connaître les tendances et les significations de la pensée des électeurs/citoyens.

 

Les enquêtes quantitatives (intention de vote)

 

Les enquêtes quantitatives quant à elles utilisent un échantillonnage plus important et une représentation proportionnelle, mathématique et statistique de l’univers ou de la population étudiée. Elles présentent avec rigueur et exactitude des informations obtenues auprès des citoyens/électeurs, avec des marges d’erreur qui varient selon la taille des échantillons. Elles sont objectives, mais incapables de saisir ces nuances de comportement ou de raisons subjectives que seules les enquêtes qualitatives peuvent déceler.

 

Les enquêtes quantitatives disposent d’outils techniques appropriés pour identifier les propositions approuvées et captées par les différentes parties de l’électorat segmenté. Elles fournissent, tout au long de la campagne, les informations nécessaires pour définir et adapter les axes stratégiques de la campagne électorale et l’évolution des adversaires.

 

Les enquêtes permettent de cerner les attentes des électeurs

 

Les enquêtes quantitatives bien élaborées permettront de cerner les attentes et priorités des électeurs, les aspects positifs et négatifs de l’image du candidat et ceux de ses adversaires, le degré de (in)définition des intentions de vote, les données nécessaires pour cibles les électeurs. Elles permettent enfin d’affiner la stratégie électorale tout au long de la campagne et de mesurer la fluctuation de l’opinion publique à court terme, afin de mieux orienter la communication de la campagne électorale.

 

Les sondages sont importants dans la planification d’une campagne électorale

 

Il faut donc noter l’importance des sondages, qualitatifs et quantitatifs, dans le processus de planification et de suivi d’une campagne électorale. Toutefois, soulignons qu’il ne s’agit pas uniquement de faire des enquêtes d’opinions, il est fondamental de savoir à l’avance à quelle fin celles-ci seront utilisées. Mieux, comment seront-elles incorporées dans le processus de planification stratégique et tactique, et également dans la routine d’évaluation de la campagne.

 

Aussi, il est suicidaire de se lancer dans une campagne politique sans avoir en main des sondages sérieux et des composantes sur les aspirations, les problèmes et les préoccupations des électeurs que l’on souhaite convaincre. Ainsi, il est important que les enquêtes cherchent à indiquer le profil du candidat que l’électeur estime capable de répondre à ses attentes et de résoudre les problèmes signalés.

 

Enfin, le cadre politique étant toujours dynamique et évolutif, il est donc indispensable que les enquêtes qualitatives et quantitatives soient toujours mises à jour afin de découvrir de nouvelles informations pouvant permettre des ajustements et revoir les différentes stratégies de campagnes politiques et électorales.

 


D’autres titres du blog :

 

 

Koffi BADOU

Fondateur & Responsable d’Expertise Politique. Consultant spécialiste en Marketing Politique, Propagande électorale et Relations Gouvernementales. Doctorant en Information et Communication sur les Plateformes numérique.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Souscrire

Souhaitez-vous quitter notre site mais rester tout de même connecter à toutes nos actualités ? Alors souscrivez à notre newsletter et recevez tous nos articles et informations sur le marketing politique.